États-Unis VOYAGES

Montana – USA #1

24 septembre 2019

Après nos très belles découvertes dans l’ouest Canadien, nous voilà aux États-Unis !

  • Frontière Canada – USA:

Notre itinéraire nous fait descendre les rocheuses progressivement pour traverser la frontière Canada – État Unis entre 2 parcs nationaux, celui de Waterton Lakes au Canada et de Glacier National Park aux USA. Contre toute attente, la traversée de la frontière le long de la Highway 6 (chief mountain) se passe tout naturellement dans une ambiance plutôt décontractée. Nous voilà donc dans le pays où (presque) chaque automobiliste a un flingue dans sa voiture!

Ceci étant, nos premiers contacts avec les américains sont chaleureux. Nous traversons des petites town aux allures touristiques qui bordent Glacier National Park. 

 

 

  • Randonnées à Glacier NP

Nous prévoyons de passer plusieurs jours &dans ce parc à randonner, observer la nature et pêcher.

Au total nous ne ferons que 2 randonnées toutes deux très belles:

– Iceberg lake trail: sentier de randonné au départ de Many Glacier de16km et 420m D+. Il passe dans la nature fleurie entourée de montagnes pour atteindre un lac d’altitude et son glacier du moins ce qu’il en reste… 

 

– Highline loop trail + détour au Grinnell overlook: c’est le sentier prisé depuis le Loggan Pass. Cette option fait tout de même 21km et 660m D+. La vue sur le Grinnell Upper Lake, un lac de glaciaire turquoise et sur le Glacier vaut vraiment le détour.  

 

 

Elles sont toutes les deux facilement abordables mais représentent de belles sorties de plusieurs heures avec à la clef de la faune et des paysages que seules les hautes altitudes peuvent offrir. Pour la faune nous avons pu voir deux grizzly d’assez loin, deux orignaux, deux mouflons canadiens et des chèvres des montagnes. 

Pour les photos d’ours qui nous sont réclamées.. Nous avons le regret de vous annoncer que nous n’en avons pas ! Les raisons sont simples: soit l’animal se trouve trop loin et nous profitons du spectacle à travers nos yeux, soit la bête se trouve suffisamment près mais dans ce cas nous sommes occupés à faire en sorte que la rencontre se passe du mieux possible 😅 !

 

Cette fois ci nous n’avons pas eu la chance d’obtenir une nuit de camping en tente dans l’arrière pays du parc. Les places s’arrachent à toute allure à partir de 7h du matin à l’ouverture. Nous étions pourtant à l’entrée à 6h15 mais 3 groupes étaient déjà devant nous. Une fois notre tour, les campings que nous souhaitions étaient déjà complets.

  • Going to the sun road (Glacier NP):

Nous avons passé le reste de notre temps à  tout simplement conduire sur la mythique route « going to the sun road ». Une route panoramique qui traverse le parc d’est en ouest ou inversement, avec un col à plus de 2000 mètres d’altitude, et qui relève d’une prouesse d’ingénierie. Elle offre une vue dégagée durant 50 kms sur lacs, rivières, cascades, glaciers et montagnes du parc. Nous pouvons le confirmer, c’est certainement l’une des plus belles routes du monde. 

 

 

 

 

  • La rencontre de Kévin – Gallatin National forest

Sorti de Glacier NP, nous decidons d’un amour commun pour la pêche (…) de nous arrêter au niveau de la Gallatin National forest et de profiter de la rivière Gallatin, un emblème du Montana dans son genre. Nous restons 2 jours pour que je (Adrien) puisse pêcher et profiter du permis de pêche au prix exorbitant de 50 dollars pour 2 jours. Ceci étant comme dit le vieux proverbe « quand on aime on ne compte pas ». Quelques très belles truites sont pêchées, certaines transformées en filets de truite pour un dîner, disons le, 3 étoiles.

D’ailleurs en parlant de dîner on se doit de vous raconter cette rencontre un peu particulière. Nous rencontrons beaucoup de campeurs venus des 4 coins du monde sur notre route, en van, en tente, en bus, avec qui nous partageons souvent du bon temps et des idées.

Cette fois ci, nous rencontrons Kevin, de l’Idaho, un gars au premier abord aux airs de vagabond alcoolique logeant dans une vieille voiture tirant une carriole quelconque. Bref pas très avenant vu comme ça. Plus tard dans la soirée, nous avons un feu qui a fière allure avec Margaux et nous entendons notre voisin qui pince les cordes de sa guitare acoustique. La nuit étant fraîche et curieux d’en savoir plus sur Kévin, on lui propose de venir avec nous autour du feu. Sa reponse: « fire needs music and music needs fire ». Il est loin d’avoir tort, on aime bien. Il empoche sa  boisson, sa guitare et s’assied aux pieds du feu, qu’il trouve remarquable ceci dit en passant. Kevin nous explique qu’il est retraité et sillonne dorénavant les USA en direction du sud à bord de sa Toyota rouge. Il connaît parfaitement le coin car il fut guide dans un ancien temps pour randonnées à cheval dans les environs pour des chasseurs de grizzly ou de simples touristes. Voilà pour le portait de ce Cow boy.
Après quelques anecdotes comme le fait qu’il dort parfois sous un de ses tipies fait maison qu’il stocke dans sa carlingue, notre repas qui rotissait au feu de bois est prêt. On dîne avec pinot noir Californien comme point d’appui. Il entonne pendant ce temps la quelques chansons de très bon goût empruntées  des répertoires de Neil Young ou encore de Bob Dylan. Kevin a bon goût, c’est indéniable. 


Donc pour résumer, nous dînons au coin du feu dans une forêt du Montana, avec Kevin, ancien guide notoire des environs qui nous conte anecdotes de ranch et chasses tout en nous jouant des classiques de la folk américaine. Finalement ce soit disant « vagabond alcoolique » est certainement celui qui a le moins bu de nous trois et fait partie de nos meilleures rencontres  faites jusque là.

 

Margaux & Adrien

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply