Chili / Argentine VOYAGES

Navigation australe : Puerto Yungay – Puerto Eden – Puerto Natales – Chili #3

11 mars 2020

Janvier 2020

 

Nous voilà à Puerto Yungay, point final de la route Carretera Australe d’après le panneau. Villa O’Higgings est en revanche la dernière étape de cette route mythique mais nécessite à nouveau de prendre un ferry.

Comme évoqué précédemment, ce village n’a rien d’attrayant. Nous sommes Samedi et si nous sommes ici c’est pour espérer monter à bord du ferry hebdomadaire reliant : Puerto Yungay —> Caleta Tortel (piétons) —> Puerto Eden (piétons) —> Puerto Natales.

Les réservations se font en ligne mais tout est booké depuis des semaines. Alors on tente notre chance sur les conseils d’un couple suisse ayant fait de même : se présenter auprès de l’équipage et espérer obtenir les places des personnes ayant réservé mais qui ne viendront pas.

 

  • Jour 1 : Attente interminable avant l’embarquement 

À notre arrivée à 14h on nous indique de patienter. La possibilité d’embarquer existe mais cela va dépendre des annulations et dans tous les cas les chiliens résidents de la région sont prioritaires sur nous. Le fait d’embarquer avec un véhicule rajoute une difficulté.

Cela signifie que nous devons attendre le dernier moment pour savoir si nous allons embarquer. Le départ est prévu à 20h pour un 44h de voyage.

Dès 16h les véhiculent montent à bord les uns après les autres. On reste patients, debout à attendre au bord de la zone d’embarquement pour ne pas se faire oublier.

De notre point de vue on a l’impression qu’il y a bien trop de véhicules aux alentours pour se frayer une petite place.

Vers 18h30, on demande des nouvelles avec nos plus beaux sourires.

Nous sommes 8 personnes et 3 véhicules sans réservations.

Le responsable doit appeler la centrale pour connaître les annulations. Ce qui est certain c’est que les quotas seront respectés par mesure de sécurité, et c’est tant mieux.

Dans un espagnol chilien à couper au couteau les sièges vacants sont listés un à un. Il semble y en avoir 7 de disponibles. On se prépare à une mauvaise nouvelle puisque nous sommes les 2 seuls étrangers et donc bons derniers du listing. Mais la conversation n’est pas terminée, il y aurait deux places supplémentaires de disponibles. L’espoir revient.

Le monsieur raccroche et nous demande les papiers du véhicule et nos passeports.

C’est la bonne nouvelle qu’on attendait tant. Pas le temps de sauter de joie, nous suivons les consignes et sommes enregistrés les derniers comme prévu ! Nous embarquons à 19h30.

C’est un soulagement d’autant que prendre ce ferry nous évite 1330km de route sans intérêt.

 

Pour information nous avons payé (en 2020) 128 000 CLP / personne soit 148€ et 48 000 CLP le van soit 55€ (environ 17 000 CLP le mètre linéaire).

La fin de la journée est nettement plus plaisante et détendue. Nous profitons des jolies couleurs du soir sur le pont et faisons la rencontre de deux belges et une française expatriée en Belgique.

Les repas sont compris à bord, ce soir c’est purée et rôti ! Nous passons notre première nuit à bord bercés par le bruit du moteur et d’une mer calme.

 

 

  • Jour 2 : Navigation et arrêt à Puerto Eden 

Il fait beau aujourd’hui, le soleil se montre très régulièrement. Après un petit déjeuner un peu léger et une douche tiède nous profitons un long moment sur le pont à admirer le paysage, en se faisant dorer (en doudoune…) au soleil.

 

A 13h nous accostons à Puerto Eden, un minuscule village de pêcheurs situé sur l’île de Wellington.

D’après le recensement de 2002, 176 personnes vivent ici. Le ferry permet de ravitailler le village avec toutes sortes de vivres et d’équipements. Il permet aussi aux habitants de se rendre dans la grande ville de Puerto Natales pour 17€ par résident les 27h de voyage.

 

Les sorties sur l’île sont permises le temps de décharger les provisions. Pendant une heure nous sillonnons les passerelles qui longent le village.

L’ambiance est paisible tout comme l’océan. On croise des épaves, les bateaux de pêcheurs amarrés, des maisonnettes en bois.

 

A 14h c’est déjà l’heure de reprendre la navigation. Déjeuner léger et temps calme dans l‘après-midi.

A 17h30 c’est l’heure de l’apéro avec nos compagnons Barbara, Lucie et Thomas ! L’alcool est interdit sur le bateau mais nous organisons tout de même un petit apéro raisonnable tels des clandestins. L’alliance Franco-Belge est assurément une réussite : les belges s’occupent de la bière et du Pisco pendant que nous préparons un guacamole et quelques tranches de salami agrémenté d’un vin blanc. Chacun son domaine !

Nous passons un agréable moment avant de dîner, de continuer à papoter et enfin d’aller se coucher. À nouveau la nuit est paisible.

 

  • Jour 3 : Débarquement et arrivée à Puerto Natales

En ce 3ème jour il ne fait pas très beau. Grasse matinée, douche, repas. Un peu de lecture et de mise à jour du carnet de route et nous sommes déjà arrivés à Puerto Natales.

L’occasion pour nous de faire quelques courses dans cette grande ville.

Mais pour bien clôturer cette aventure nous finissons en beauté avec un nouvel apéro en ville avec nos acolytes de traversée !

Cette traversée initialement non prévue aura été une réussite et une expérience unique dans ce voyage.

Margaux & Adrien

No Comments

    Leave a Reply